Flux RSS presse sécurité routière

Baisse de la mortalité sur les routes de France en juillet 2018


Création du fichier des véhicules assurés (FVA) pour lutter contre la conduite sans assurance en facilitant les contrôles des forces de l'ordre

En France, en 2016, 235 personnes ont trouvé la mort dans un accident routier impliquant un véhicule non assuré, soit 7% de la mortalité routière. Selon l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 700 000 personnes rouleraient sans assurance.



Baisse de la mortalité sur les routes de France en juin 2018 : 30 personnes tuées de moins en métropole, 3 personnes tuées de moins en Outre-mer

En juin 2018, selon les estimations provisoires de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 306 personnes ont perdu la vie sur les routes de métropole et d'Outre-mer et 6 923 ont été blessées dans 5 626 accidents corporels.



Depuis le 9 juillet, la France pratique les échanges transfrontaliers d'informations sur les infractions routières avec l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie


Respect à tous les Sam de cet été

Lire le communiqué de presse digital



Le Tour de France, la Sécurité routière et FranceTV Sport s'allient pour une route plus sûre

Message de Nico, supporter du Tour de France :

"Approcher les cyclistes sur le Tour, OUI

"S'approcher des cyclistes sur la route, NON"



#OnPosePourLaPause - Le concours photo de l'été pour sensibiliser les vacanciers à l'importance des pauses sur les longs trajets


La carte officielle des radars fixes et itinéraires de contrôle-leurres est en ligne sur le site de la Sécurité routière


L'application "Mode conduite" passe en mode automatique


Mieux comprendre l'abaissement de la vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes à double-sens sans séparateur central

La mesure numéro 5 du Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) du 9 janvier entre en vigueur le dimanche 1er juillet 2018. En abaissant la vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires, le Gouvernement entend sauver entre 300 et 400 vies par an et réduire le nombre de personnes blessées, qui était de 73 384 en 2017 (dont 24 732 ont dû être hospitalisées).